Vous êtes ici : Liste des DIY > DIY Maison > Caractéristiques des monte-escaliers d'extérieur

Caractéristiques des monte-escaliers d'extérieur

Caractéristiques des monte-escaliers d'extérieur

Le monte-escalier d’extérieur permet aux seniors et aux personnes à mobilité réduite (PMR) de monter et de descendre les escaliers afin d’accéder au domicile ou au garage, ou de profiter du jardin en toute sécurité. Ce modèle est pensé pour une utilisation extérieure, et dispose de pièces inoxydables et spécifiquement traitées pour résister aux intempéries et aux conditions climatiques. L'équipement existe en format droit et tournant pour s’adapter à la configuration du logement.

Les caractéristiques du monte-escalier d’extérieur

Comme les monte-escaliers intérieurs, les modèles d’extérieur permettent aux personnes en perte d’autonomie de monter et descendre facilement leurs escaliers. Pour ce faire, elles utilisent un fauteuil élévateur qui est composé d’une assise fixée sur un rail, lui-même relié à l’escalier. En intérieur ou en extérieur, droit ou tournant, les dispositifs partagent les mêmes garanties et les mêmes fonctions. Ils ne nécessitent pas ou très peu de travaux pour leur installation.

En revanche, le modèle de monte-escalier extérieur se distingue par sa capacité à résister aux différentes conditions climatiques. Son équipement et son rail sont effectivement composés de visseries en acier inoxydable. De plus, il possède des commandes étanches et une housse de protection, sa plateforme a subi des traitements spéciaux afin de préserver les couleurs de l’assise même en cas d’intempéries. La machine ne craint ni le vent, ni la pluie, ni les UV, ni le gel, ni la neige.

Quel budget prévoir pour un monte-escalier d’extérieur ?

Sans surprise, les prix des monte-escaliers extérieurs sont plus élevés que ceux des modèles d’intérieur. Cela s’explique par le fait que l'appareil d’extérieur mobilise des techniques de fabrication et des matériaux capables de résister à des conditions climatiques rudes et diverses. Cependant, comme les marches d’escalier en extérieur sont moins nombreuses que celles en intérieur, l’écart de prix reste raisonnable. En moyenne, il faut entre 4 000 € et 8 000 € pour l’achat et l’installation d’un tel équipement. L’installation coûte, à elle seule, entre 1 000 € et 3 000 € en fonction des contraintes techniques.

Où installer son monte-escalier d’extérieur ?

Pour se rendre dans son jardin ou sur sa terrasse, ou simplement pour accéder à sa porte d’entrée, le monte-escalier d’extérieur s’adapte aux contraintes de l’habitation. Sur le plan technique, la fixation du rail est généralement réalisée sur les marches sans aucuns travaux majeurs ni pose de mur porteur. Comme tout appareil élévateur, l’installation peut se faire sur un escalier d’une largeur minimale de 63 à 69 cm. Le siège rabattable et le repose-pied escamotable permettent de gagner en espace, ce qui facilite la circulation sur les marches des autres occupants de la maison. Ce modèle constitue une solution idéale pour gagner en autonomie et gravir les marches afin d'accéder à son porche, son perron, son balcon ou son espace extérieur. Il faut néanmoins se rappeler que ce type de siège élévateur d’extérieur doit d’abord faire l’objet d’une étude de faisabilité par le biais d’un devis avant d’être posé.

Les aides financières pour l’achat et l’installation d’un monte-escalier d’extérieur

En premier lieu, on trouve le crédit d’impôt accordé aux seniors et aux PMR souhaitant adapter leur logement, sans condition de ressource. Le montant du crédit d’impôt peut atteindre jusqu’à 25 % du montant des travaux, avec un plafond de 5 000 € pour une personne seule et de 10 000 € pour un couple. On trouve également l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA exclusive aux individus de plus de 60 ans en perte d’autonomie. Le montant de la subvention dépend du degré de perte d’autonomie de l’intéressé et de ses ressources financières. Il existe aussi l’aide appelée Prestation de Compensation du Handicap ou PCH, cette aide est particulièrement réservée aux personnes en situation de handicap. La PCH est accordée pour compléter le financement de travaux destinés à améliorer l’accessibilité du logement.

Quant à l’aide Habiter Facile de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l'HABITAT (ANAH) elle permet de financer une partie des travaux d’adaptation de l’habitation au sein de logements anciens, et sous conditions de ressources. Cette subvention peut couvrir jusqu’à 35 % ou 50 % des dépenses totales, avec un plafond de 7 000 €. Pour finir, on a l’aide Bien Vieillir Chez Soi, proposée par certaines caisses de retraite. Cette aide permet de bénéficier d’une prise en charge partielle des frais d’installation d’un monte-escalier d’extérieur.

Partager ce DIY sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 6irPK2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres tutos et Do It Yourself à découvrir ...

  • 5 DIY à faire soi-même pour son chien 5 DIY à faire soi-même pour son chien Évincé par le chat, le chien tient la seconde place en tant qu’animal de compagnie en France. Aussi fidèle qu’il puisse être, chouchoutez votre chien en lui fabriquant des jouets et des...
  •