Vous êtes ici : Liste des DIY > DIY Bricolage > Comment réaliser son béton soi-même ? Quel dosage ?

Comment réaliser son béton soi-même ? Quel dosage ?

Linteaux, poutres, dalles, etc. Certains des travaux que vous désirez réaliser vont requérir l’usage de béton. Découvrez, sans attendre, comment doser les ingrédients : vous pourrez ainsi couler votre dalle en béton en disposant d’une préparation de qualité.

Comment réaliser son béton soi-même ? Quel dosage ?

Se procurer les composantes de base

Techniquement, le béton consiste en une préparation composite faite de 3 éléments en quantités précises. Il s’agit de l’eau, des agrégats et d’un liant hydraulique. Le premier ingrédient est utile pour 2 motifs : modifier la consistance du ciment pour, au final, le solidifier et offrir au mélange la maniabilité et l’homogénéité désirées. Pour répondre à ces exigences, il vous faut de l’eau proprement décantée et claire. Le ciment constitue le liant hydraulique le plus commun. Cette appellation lui provient de sa capacité à lier les agrégats entre eux, une fois mis en contact avec l’eau. Vous choisirez du gravier ou du sable comme agrégats, en notant que la nature et la quantité de ceux-ci impactent sur les caractéristiques du béton obtenu.

Prévoir des adjuvants pour une meilleure finition

Éventuellement, la composition du béton peut faire intervenir des adjuvants. Il peut s’agir de pigment pour obtenir un béton esthétique teinté, ou d’un plastifiant pour améliorer la maniabilité et partant, la durabilité et la résistance de la préparation. Pour prévoir les dommages inhérents aux cycles gel-dégel, certains rajouteront des entraîneurs d’air. Notez toutefois que cela implique une légère baisse de la résistance à la compression du béton obtenu. Ensuite, selon que vous ayez besoin d’un temps de durcissement plus ou moins rapide, le commerce propose des accélérateurs ou des retardateurs de prise (plus d'infos sur Dossier Maison).

Réussir le dosage

La quantité d’ingrédients à incorporer dépend notamment de l’utilisation réelle à laquelle vous destinez le béton. Il faut également moduler les mesures selon que vous procédiez par gâchage manuel ou à l’aide d’une bétonnière. Dans le premier cas, munissez-vous d’une pelle de maçon standard et d’un seau de maçon de 10 l. Pour obtenir 140 l de béton standard, apprêtez 1 sac de ciment de 35 kg et 17,5 l d’eau. Comptez 9 pelles ou 20 seaux de gravier ainsi que 15 pelles ou 7 seaux de sable. Par ailleurs, sachez qu’un maximum de 5 % de la masse du ciment est toléré pour le recours à l’adjuvant.

Pour des quantités plus importantes et un usage spécifique, référez-vous à ce qui suit. Pour 1 m3 de béton destiné au dallage, présentant la bonne qualité de fluidité, comptez 155 l d’eau, 830 kg de sable, 1 100 kg de gravier et 300 kg de ciment. Les travaux d’isolation requièrent du béton allégé que vous obtenez avec 170 l d’eau, 950 kg de sable, 350 l de billes PSE et 400 kg de ciment pour 1 m3 de préparation. De l’adjuvant titré de 1 à 4 % sera utile, dans ce cas.

Vous préparez le béton pour une fondation ? Les mesures sont les suivantes, pour 1 m3 de matière prête à l’usage : 175 l d’eau, 800 kg de sable, 1 050 kg de granulat ou de gravier et 350 kg de ciment. Correspondant respectivement à la quantité requise de ciment, de sable, de gravillons et d’eau, la formule 1-2-3 et ½ vous aidera à préparer une base standard.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce DIY sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ncArb5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres tutos et Do It Yourself à découvrir ...