Vous êtes ici : Liste des DIY > DIY Décoration > Repeindre son salon : les étapes à respecter

Repeindre son salon : les étapes à respecter

choix de la peinture du salon

Cela fait plus d'une décennie que vous n’avez pas fait de travaux de rénovation dans votre salon. Mais aujourd’hui, dans la mesure où la décoration commence déjà à dater, vous avez vraiment envie de repeindre la pièce pour la rafraichir. Voici comment mener à bien votre projet, étape par étape.

Quelle (s) couleur (s) pour cette pièce de vie ?

Refaire entièrement la peinture de votre salon, surtout si la pièce est vaste est loin d’être une entreprise facile. C’est pourquoi si vous doutez de vos capacités, faites appel à un peintre en bâtiment pour éviter la catastrophe. Vous vous libèrerez du stress et d’angoisses inutiles. Vous pourrez alors consacrer toute votre énergie à la décoration de ce lieu de vie. Mais peu importe votre décision, vous devez toujours commencer par le choix de la nouvelle ambiance de votre salon.

Ici il n’y a pas de standards ni de normes à respecter. Vous pouvez laisser entièrement libre cours à votre créativité et à votre imagination. Toutefois, pour éviter les fautes de goût inesthétiques et les mauvaises associations, quelques règles de base seront à respecter. Et la première est de ne jamais marier plus de trois couleurs. Le cercle chromatique est un outil pratique pour identifier les teintes qui sont complémentaires.

Néanmoins, en cas de doute ou d’hésitation, demandez l’avis et les conseils d’un architecte d’intérieur. Et pour ce qui est maintenant de la détermination des couleurs du salon à proprement parler, ce sera en fonction de l’ambiance que vous désirez. Si vous misez sur le classique et la sobriété, préférez les tons neutres indémodables comme le taupe, le marron glacé et le beige. Vous rêvez plutôt d’un salon moderne ? Osez les couleurs tendances et craquez entre le vert Greenery, le bleu gris et le safran.

Le choix de la peinture

Maintenant que vous savez exactement les couleurs envisagée pour votre salon, l’étape suivante est l’achat de la peinture. Oui, mais quelle quantité ? Il n’y a rien de plus énervant que de manquer de peinture, ce qui vous oblige à laisser votre chantier en plan pour repasser dans votre magasin de bricolage. Et à l'inverse, des pots en trop sont aussi synonyme de gaspillage à moins que le magasin vous les reprenne. Pour vous faciliter les calculs, vous pouvez trouver sur internet des calculatrices gratuites de quantités de peinture.

La tâche la plus délicate reste le choix du type de peinture le plus indiqué pour cette pièce. Trois possibilités se présentent à vous. Il y a d’abord les peintures acryliques qui sont surtout connues pour leur résistance au temps. Leur grand défaut est leur odeur écœurante et irritante souvent à l’origine d’allergies et de problèmes respiratoires, sans parler de leur côté polluant.

Viennent après les peintures à l'eau. Principalement composées d’eau et de résines, ce sont aujourd’hui les gammes de peintures les plus utilisées. Quasiment inodores, les peintures à l’eau sont très faciles à appliquer, sèchent très vite et son hypoallergéniques. Une petite astuce cependant, le résultat obtenu ne sera homogène que lorsque la surface travaillée aura été bien nettoyée.

Sinon les dernières familles de peinture sont celles qui sont qualifiées de peintures écologiques, car ces dernières sont essentiellement fabriquées à base de matières premières naturelles.

La préparation du chantier

chantier de peinture

Après des semaines de préparatif, vous avez enfin fixé une date, vous avez même convaincu quelques amis de vous donner un coup de main. Il ne vous reste plus qu’à préparer les lieux pour que tout soit prêt le jour J. Souvent, les gens qui n’ont jamais fait de travaux de peinture oublient les risques de projections, d’éclaboussures et ne prennent pas les dispositions nécessaires. Pourtant, pour limiter au maximum les dommages collatéraux qui peuvent coûter très cher par la suite, ces quelques précautions ne seront pas superflues.

Ainsi, la pièce doit être entièrement dépouillée de tous ses meubles, de ses tapis, de ses objets de décorations. Plus le chantier est vide, plus vous disposez de place et serez à votre aise. Et dans le cas où vous n’avez pas d’endroit pour les entreposer vous pouvez les entasser au milieu de votre salon en prenant bien soin de les couvrir de draps ou de bâches en plastique.

Ne pas également oublier de décrocher les rideaux, les stores, les tableaux, les étagères murales, les cadres photo et autres. Les boiseries doivent être protégées et le sol couvert d’une bâche. Décollez des murs les interrupteurs et les prises murales en prenant soin de ne pas laisser de fils à nu, et évidemment, ne faire cette manipulation qu’une fois que le courant est coupé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce DIY sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Cw4sPr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres tutos et Do It Yourself à découvrir ...